Couverture de T'inquiète

“T’inquiète” est déjà la BD la plus drôle de 2024

Et ce n’est pas uniquement grâce à FabCaro

Que se passe-t-il lorsque cinq auteurs de BD, parmi les plus drôles de ces 30 dernières années, se retrouvent bloqués dans un gîte dans l’Hérault, alors que la crise du Covid-19 continue de paralyser le monde entier ? La réponse s’appelle “T’inquiète“, une BD sous forme de cadavre exquis, publiée en janvier dernier aux éditions 6 Pieds sous Terre.

Direction Boucheporn

Pas de panique si, comme moi, les récits et “tranches de vie” de l’époque Covid vous sortent par les yeux, “T’inquiète” n’a rien à voir avec la pandémie. Bien qu’enfermés ensemble lors du couvre-feu décrété en octobre 2020 en France, B-gnet, Fabcaro, Fabrice Erre, Gilles Rochier et Guillaume Bouzard ne se sont pas contentés de raconter leur cohabitation forcée (en marge de l’exposition “Fabcaro ou la Zaï Zaï Zaï Zaï attitude“).

Les cinq auteurs, qui ont tous plus ou moins débuté ou connu la célébrité grâce aux éditions 6 Pieds sous Terre, ont plutôt opté pour une histoire stupide et hilarante. Celle de cinq anciens membres d’un orchestre philharmonique, qui doivent se réunir pour une représentation spéciale à Boucheporn (une ville qui existe bel et bien, située dans le département de la Moselle), vingt ans après un accident d’avion qui les a tous marqués.

B-Gnet est à la guimbarde; Bouzard aux congas; Fabrice Erre à la grosse caisse; FabCaro au gong et Gilles Rochier… à la hache.

Franchement votre histoire, j’y comprends rien

Difficile d’en dire plus sans dévoiler l’intrigue (toute relative, et prétexte à des gags à la chaîne). Mais si vous aimez l’humour de FabCaro ou de Fabrice Erre (qui collaborent chaque semaine pour l’édito du magazine Spirou), vous ne serez pas dépaysés. C’est tellement idiot que ça en devient presque malin (presque). Et puis ça m’a permis de découvrir des artistes que je ne connaissais que de nom, notamment Gilles Rochier et Guillaume Bouzard, dont le travail colle parfaitement à ce récit loufoque illustré et écrit à 10 mains.

Alors, certes, ce n’est pas ce que certains d’entre eux ont fait de plus drôle. FabCaro à lui seul a souvent mis la barre très très haut avec des œuvres comme “La Bredoute”, “Et si l’amour c’était d’aimer”, “Guacamole Vaudou”, “Open Bar” ou “Moins qu’hier (plus que demain)”. Mais “T’inquiète” reste un exercice de style bien trop rare, et qu’on aimerait voir plus souvent en librairies. Rien que pour ça, ça vaut le détour. Les éclats de rires sont en quelque sorte l’énorme cerise sur le gâteau.

Le beau Danube bleu avec une chaussure noire

Dernier point : je vous laisse avec le résumé sur la quatrième de couverture, qui est à lui seul bien plus drôle que des dizaines d’humoristes sévissant sur les planches et les ondes françaises.

Quand B-gnet, Bouzard, Fabrice Erre, Fabcaro et Gilles Rochier se réunissent pour réfléchir au titre de cette bande dessinée appelée jusque-là Le projet secret, voilà le genre de propositions qu’ils font: La jambe à Gilles, Cannibales en low cost, Vol de mort, Big band à Boucheporn, Le beau Danube bleu avec une chaussure noire, Quintet de cons, Casse-toi tu pues et marches hongroises, Gilles de ré, Les timbrés font du Stihl, Crashendo, Go Dvorák, Guerre et Chouine, Concon en Twingo, Valparaiso et mourir, Doux Zésus prothèse-nous… et chacun d’entre eux aurait pu marcher.